Contactez-nous
01 41 90 12 00
English customers
Copy News est le partenaire des entreprises pour tous les travaux d’impression et plus généralement la communication visuelle professionnelle

Tons direct ou Pantone vs. Quadri (quadrichromie)

Un exemple de charte pantonepour un projet

Lorsqu’on réalise un fichier, avant de savoir si l’on va utiliser des tons directs / pantone ou de la quadri, il est important de connaitre les contraintes qui y sont liées, en termes de réactivité et de budget.

Les tons direct ou pantone ne peuvent être exclusivement traités qu’en offset (ou en sérigraphie), plus adapté à la grande série.

L’utilisation de ton direct peut aussi être liée à certains rendus fluo, argent ou dorés qui n’ont aucun équivalent en quadrichromie, ou à une exigence très pointue sur certaines demi-teintes (gris par exemple).

En résumé, pour des petites séries ou tout document « couleur » sans besoin apparent d’utiliser une « cinquième couleur » ou pantone, il est nécessaire de travailler uniquement en quadri. Notamment pour les documents qui demandent une forte réactivité ou qui sont réalisés en petite quantité, (cartes de visite, plaquettes commerciales, évènementiel...), il vaut donc mieux concevoir les fichiers en quadri.

Les tons directs vont être particulièrement adaptés aux brochures en très grandes série qui seront souvent en bichromie (2 couleurs). En effet, cela permettra de réduire légèrement le budget en ne réglant que deux groupes couleur offset au lieu de quatre.

Concernant le noir, la souplesse est grande car il peut être utilisé aussi bien en offset qu’en numérique.


Bannir les liserés aux bords des documents

La reliure de livre

Lors de la création d’un document, il faut absolument éviter de laisser des liserés fins au niveaux des bords de coupe.

En effet, imaginez que vous laissez un liseré de 2 mm tout autour de votre document avec en plus du fond perdu.

Etant donné les marges d’erreur des machines qui sont de quelques dixièmes de millimètre (qui sont conformes aux normes de la professions, tant sur l’impression que sur la finition), en cas d’un cumul défavorable, vous pourrez très bien vous retrouver avec un liseré de 1mm à gauche et de 3 mm à droite.

L’effet de symétrie voulu est impossible à conserver dans le cas d’une production série.


Renflement et piqûre à cheval (2 piques métal)

Dans le cas d’une brochure avec un nombre de page important, notez que les feuillets intérieurs parcourent un plus court chemin que les feuillets extérieurs.

Dans la mesure où il est nécessaire de faire une coupe finale de chasse lors de l’étape finale de production, si les numéros de page de la brochure sont situés aux extrémités extérieurs, vous aurez sur les premières et dernières pages, une numérotation éloignée du bord du document, par contre pour les pages intérieures, une numérotation tout prête des bords, avec parfois le risque d’être coupée.

C’est ce qu’on appelle le phénomène de renflement.

Pour l’éviter, soyez d’autant plus vigilant pour ne pas laisser d’information importante près des bords.

Considérez que la zone de fond perdu est plus grande que d’habitude, et mettez la numérotation au milieu par exemple.


Espace à laisser pour les reliures wire’o (métal) ou GBC (plastique)

Pour les documents qui doivent être reliés, comptez environ 8 mm d’espace pour la reliure.

Il faut le prévoir lors de la réalisation du document avec fond perdu (ce qui n’est pas le cas si le document est réalisé sur powerpoint car il y a un bord blanc technique tout autour).

Il est dommage de voir un jolie document relié, avec le logo de l’entreprise qui est perforé par la reliure.

Les reliures wire’o